Actualité

myrollerderby.com

CHAMPIONNAT 2020 - 2021

10 sept. 2020
par MyRollerDerby

Le championnat de France de Roller Derby 2019/2020 n'ayant pu aller à son terme, la FFRS a donc décidé que la saison dernière serait blanche. Avant la création des nouvelles zones pour cette saison à venir encore pleine d'incertitudes, il faut donc se resituer à la fin de la saison 2018/2019.

Au niveau des zones du championnat, pas de changement avec la division Elite. On prend les mêmes et on recommence. Le roller derby Toulouse défendra son titre face aux 7 autres meilleures équipes de France: Les PRG, le DCCLM, Bad Bunnies, Switchblade Roller Grrrls, Boucherie de paris, les Duchesses et les All Blocks.

La division N1 enregistre, quant à elle, plusieurs changements notables. Dans la Zone SUD, Les Bloody Skulls de Marseille et les Cannibal Marmots de Grenoble n'auront plus d'équipe en Nationale 1 et joueront en Nationale 2. Pour compenser ces départs, on enregistre les arrivées des Encastreuses (Paris) et des Simones (Orléans) qui évoluaient la saison dernière en zone Nord.

Dans la Zone Nord, trois nouvelles équipes (apparaissent: Les Panthers Graou (qui étaient passées de l'Elite à la N2 la saison dernière) réintègrent la zone avec les Veuves Noires de Rouen (après les playoffs N2 de 2019) et les Beastie Derby Girls de Reims suite à un tirage au sort parmi les autres équipes de N2 afin de compléter la zone. Les Rolling Candies quant à elles repassent en N2.

Au niveau de la Nationale 2, le changement le plus notable est le passage de huit à sept zones et de 53 à 36 équipes, soit 17 équipes en moins en une année. Preuve s'il en est que le Covid a fortement impacté les équipes françaises.

Au rayon des satisfactions, la création du nouveau championnat de Roller Derby Junior, avec 7 équipes qui joueront le titre sur le mode "Coupe" lors d'un week-end de trois jours. On a hâte de voir évoluer la relève du Derby français!

En ce qui concerne le championnat masculin, l'Elite compte deux départs: Les Kamiquadz de Montpellier (effectif trop juste) et les Menneles de Strasbourg, remplacés par Le STYX de Mérignac et le Trackass de Tours.

Réduction de périmètre en ce qui concerne la Nationale 1 masculine, qui passe de 11 à 8 équipes et qui ne comprendra plus qu'une zone. Le RATM ne se réinscrivant pas, et deux équipes de N1 étant parties pour compléter l'Elite.

Pour télécharger le calendrier du championnat, CLIQUEZ ICI!

 

 

 

Vos commentaires

Pour afficher ce contenu, vous devez activer les cookies Facebook
Activer facebook
Retour