Actualité

myrollerderby.com

★ FREACKY, FIGURE DU ROLLER DERBY MASCULIN ★

11 févr. 2020
par My Roller Derby / ©Blstrt

 

Bloqueur pour les Lugdun'Hom du Lyon United Roller Derby, l'une des 8 meilleures équipes masculines de France, Freacky, est un joueur passioné, qui s'est investi corps et âme dans la communauté du roller derby ces dernières années. Réputé pour sa vision de jeu stratégique et technique, il porte tour à tour la casquette d'athlète sur le track avec ses coéquipiers du LURD et du collectif de l'équipe masculine de France et celle de Head coach des Faux Soyeuses, l'équipe féminine All star de la capitale de la gastronomie. Il est aussi membre du staff de la toute nouvelle équipe française féminine de roller derby. 

 

Rencontre avec Freacky, l'une des figures du roller derby masculin en France, nouvel ambassadeur de Myrollerderby. 

 

Peux-tu te présenter et nous décrire ton parcours de roller derby? 

Freaky,  36 ans, originaire de la Bresse, je travaille dans une casa de papel (no comment). J'ai commencé le derby à Mâcon (71), j'ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires qui sont encore actuellement dans mon cercle d'amis proches, bien que j'ai quitté la ligue depuis quelques années.

 

Quel est ton poste en jeu ? As-tu un rôle particulier au sein de ta ligue et quel genre de coéquipier es-tu? 

Je dirais que je suis simple Blocker, et c'est déjà pas mal, toi-même tu sais. J'ai eu la chance de faire du coaching avec plusieurs ligues depuis quelques années. Je vais pas toutes les citer mais je me suis vraiment construit dans le derby grâce à ces rencontres et je les remercie toutes pour ces moments partagés. J'essaie d'être en phase avec mes émotions en permanence, ne pas tricher sur mon ressenti, tout en gardant un certain niveau de contrôle. 

Gagner c est pas mal, mais je me retrouve beaucoup plus dans le rôle de Looser. Il y a une certaine constance à perdre et à évoluer avec ça. Les grandes victoires viennent des grandes défaites. 

 

 Comment tu envisages la suite de ta carrière sportive ? 

Les années passent, je me concentre sur l'instant présent 

 

C’est quoi ta recette magique pour donner le meilleur de toi sur le terrain ? 

Avoir un discours pré-match de mon capitaine Lyonnais Grand Vincent. La personne la plus galvanisante sur terre. C'est un phénomène à tester, il est à louer pour vos matchs, anniversaires, soirées à thèmes.

 

As-tu de drôles de rituels ou d’habitudes de matchs indéboulonnables ? 

Je suis assez superstitieux les jours de matchs, j ai besoin de eyes of tiger, i'm alive de Céline et Loose yourself d'Eminem. Dans cet ordre sinon ca marche pas et je vais stresser.

 

Est-ce que tu as un ou des supers héros de roller derby ? 

Je suis assez fan des Thugs qui s'assument, Tui Lyon, Arocha, Dylan Bots, Soledad. Tous.tes les joueur.euse.s que tu pourrais mettre facilement chez Serpentards je kiffe.



Un moment fort de derby qui t’a marqué ? 

La fin du France-Australie en petite finale de la worldcup en 2018. Un ascenseur émotionnel énorme qui a marqué je pense toutes les personnes qui ont suivi le match. Un moment rude mais tellement enrichissant humainement pour notre collectif et plein de fair-play. Je me souviens des Hugs avec les arbitres après le match, le mot des Australiens pour nous à la remise des médailles. Il y a qu'au derby ou on peut trouver tout ça malgré autant d'enjeux.

 

Quelle est ta plus grande fierté collective et individuelle ? 

Ma 1ère marseillaise, c'était pour un tournoi avec l'EDF en Novembre 2015. Deux semaines après les attentats de Paris, on a eu une minute de bruit du public, c etait très fort. Et ma première sélection pour un match ; les efforts  qui payaient enfin. 

 

Les concessions que tu es prêt à faire pour la beauté du jeu ? 

Faire 6h de route pour voir un gymnase c'est pas le meilleur aspect du sport, mais aussi les sandwichs triangles, les vestiaires sans eau chaude, les sols qui collent, oublier son protége dent, prendre l'avion, jouer en Blanc, le concept du chasuble...liste non exhaustive :)

 

Un moment fort de derby qui t’a marqué ? 

La fin du France-Australie en petite finale de la worldcup en 2018. Un ascenseur émotionnel énorme qui a marqué je pense toutes les personnes qui ont suivi le match. Un moment rude mais tellement enrichissant humainement pour notre collectif et plein de fair-play. Je me souviens des Hugs avec les arbitres après le match, le mot des Australiens pour nous à la remise des médailles. Il y a qu'au derby où on peut trouver tout ça malgré autant d'enjeux.

 

Quelle est ta plus grande fierté collective et individuelle ? 

Ma 1ère marseillaise, c'était pour un tournoi avec l'EDF en Novembre 2015. Deux semaines après les attentats de Paris, on a eu une minute de bruit du public, c etait très fort. Et ma première sélection pour un match ; les efforts  qui payaient enfin. 

 

Quel est le ou la joueuse que tu redoutes le plus sur le terrain ? 

Peut-être Krishponna des Faux Soyeuses, elle est beaucoup trop basse. 

 

Une blague pourrie ? 

C'est Pinochio qui a un gaz. Il dit: " Oh Gepetto"

 

Pour finir as-tu un message à faire passer ? 

Un message groupé pour les Lugdunhom : 

LES PROTECS NE FONDENT PAS AU CONTACT DE LA LESSIVE !!

A Wallink : 

Il faut vraiment qu'on remette ça

Vos commentaires

Pour afficher ce contenu, vous devez activer les cookies Facebook
Activer facebook
Retour