Actualité

myrollerderby.com

Résumé du Plateau 1 de N2 - Zone 2

4 nov. 2019
par Elyn Monatin
PHOTOS N2 Z2 1 Crédits El Fantasma
PHOTOS N2 Z2 Crédits El Fantasma
PHOTOS N2 Z2 2 Crédits El Fantasma

Crédits photos: El fantasma

C’est à Mérignac, dans le sud-ouest, que le premier coup de sifflet pour l’étape 1 de la zone 2 a retenti. 6 équipes se sont affrontées le week-end du 26 & 27 octobre dans cette nouvelle formule de championnat.
En effet, plusieurs changements ont amené les Block Busters (Montpellier), les Head Hunters (Narbonne) et les Bloody Furies (Toulouse / Albi) à rencontrer les Valient Bitchiz (Anglet), la Kontra Bandista (Bayonne), et les Spring Blocks (Mérignac).

 

Samedi

Valient Bitchiz (Anglet) - Kontra Bandista (Bayonne)
Le premier match de la journée promet des retrouvailles sous haute tension : les angloyes avaient remporté à domicile l’avant-dernière place lors du dernier match de la zone 6 avec un résultat très serré (205 - 200) face aux bayonnaises.

Le début de la première mi-temps est à l’image de leur dernière rencontre : les jams s'enchaînent rapidement, les phases de jeu sont tendues, mais l’écart de score ne laisse encore entrevoir aucun avantage décisif.
Sur la seconde mi-temps, la Kontra Bandista veut prendre sa revanche. Le collectif creuse le score grâce à des prises de lead plus nombreuses.
Résultat : 188 pour la Kontra Bandista - 151 pour les Valient Bitchiz

Spring Blocks (Mérignac) - Bloody Furies (Toulouse / Albi)
Les Bloody Furies sont une fusion de deux équipes voisines : celle des Rainbow Furies (Roller Derby Toulouse - 1ère du trophée Chocolatine) et celle des Bloody Patchol (Albi - dernière au trophée Chocolatine). Adversaires quatre ans auparavant en N2, puis pendant deux ans sur le trophée Chocolatine (sous un format seven), elles se retrouvent aujourd’hui à jouer ensemble avec un effectif au complet.
De son côté, Mérignac, renforcé par l’arrivée d’athlètes de Bordeaux et d’Angoulême, est armé pour entamer ce championnat sur les chapeaux de roues.

Alors que les trois premiers jams laissent planer le suspens sur l’issue de cette rencontre, les Spring Blocks s’imposent franchement par leurs stratégies coordonnées et cadrées. D’une part, les départs sont maîtrisés et leurs jammers prennent les leads dès les premières secondes de jeu. D’autre part, les murs Spring Blocks ne donnent aucun répit à leurs adversaires : le switch offense / défense est minutieusement réglé, les attaques des furies sont contenues, et les jammers occitanes sont prises au piège face à des deux/deux et des triangles organisés.
Les Bloody Furies sont prêtes à ne rien lâcher. Le cover étoilé sort du pack après des vrais / faux star pass, des coups d’épaule sur la ligne de jam amènent l’étoile des Spring au plus près des blockers. Malgré tous leurs efforts, le résultat est sans appel : 325 Spring Blocks - 58 Bloody Furies

Block Busters (Montpellier) vs Head Hunters (Narbonne)
Ce match réunit deux adversaires qui se croisent souvent dans le sud méditerranéen. Les Head Hunters ont fini deuxième de leur zone l’an dernier, juste derrière les nîmoises parties en N1. 
Côté Block Busters, elles ont concouru au trophée Chocolatine (seven), et c’est leur toute première participation en N2. 

Les narbonnaises commencent à jouer fort. Leurs athlètes se donnent sur tous les fronts. Elles proposent des formations solides, impactantes et font parler leur expérience sur le track. Malgré leur petit effectif (9 joueuses), elles ne s’épuisent jamais. Cette fougue inébranlable constitue un atout majeur qui les mène petit à petit vers la victoire.
Montpellier offre pourtant une très belle résistance. Leurs étoiles ne sortent jamais très loin derrière les jammers lead de Narbonne mais les calls efficaces des chasseuses de tête arrivent à faire la différence.
Score final : 212 Head Hunters - 70 Block Busters

 

Dimanche

Kontra Bandista (Bayonne) vs Bloody Furies (Toulouse / Albi)
La Kontra Bandista a décidé de marquer les esprits cette saison car elle continue sur sa lancée avec une deuxième victoire. Elles montrent un collectif très soudé et réactif par leurs attaques vives et la robustesse de leurs reformations en défense. De nouveaux axes de travail ont émergé depuis la saison dernière et ils sont appliqués concrètement sur le terrain.
Les furies sont aussi au rendez-vous. Leurs jammers obtiennent des leads et scorent grâce à quelques apexs. Leur murs se combinent en faveur de leurs pivots qui exécutent un travail défense / attaque bien en place.
Pour autant, cela ne leur suffit pas pour revenir au score. Quelques power jam profitent à la Kontra Bandista. Cette avance perdure et se retrouve sur le score final :
Kontra Bandista 204 vs Bloody Furies 109


Spring Blocks (Mérignac) vs Head Hunters (Narbonne)
Cette rencontre sonne comme une petite finale au vu des tactiques présentées par les deux équipes la veille.

Les mérignacais.e.s ne se laissent pas impressionner par les appuis solides de Narbonne. Grâce à leurs deux/deux mis en place dès le départ, les Spring Blocks permettent à leurs étoiles de sortir lead rapidement tout en traquant l’étoile orange au plus près. 
Les narbonnais.e.s s’adaptent intelligemment à leurs adversaires grâce à de nouvelles stratégies. La fatigue du week-end se fait sentir et elles perdent une athlète en cours de route. Elles se fient à leur technicité pour combler efficacement tous les postes. Elles conservent leur intensité de jeu jusqu’à la fin, et soutenu.e.s par les Block Busters resté.e.s dans les gradins, elles arrivent à obtenir des lead, à jouer du star pass ou à sortir leurs étoiles peu de temps après Mérignac.
Résultat final : Spring Blocks 255 - Head Hunters 59

 

Pour conclure ce week-end, les Spring Blocks ont pris un gros avantage en sortant victorieux.se.s de leurs deux matchs avec des écarts de points qui peuvent faire la différence sur le classement final. 
On attend avec impatience la suite avec une Kontra Bandista remontée comme jamais, une alliance Bloody Furies dont le jeu se construit au fil des matchs, des Head Hunters combatives, des Blocks Busters résistant.e.s et des Valient Bitchiz qui n’ont pas dit leur dernier mot.


Elyn Monatin
All Blocks - SAM Roller Derby - Mérignac

Tout le classement provisoire ici: https://www.myrollerderby.com/nationale-2-zone-2-resultats-championnat-roller-derby-2019

 

dimanche 27 octobre 2019 15H00
Mérignac
Head Hunters
Narbonne Roller Sports
HEAD HUNTERS NARBONNE
Head Hunters
Narbonne Roller Sports
VS
33 SAM ROLLER SPORTS
Spring Blocks
SAM Roller Sports
59 - 255
Championnat
dimanche 27 octobre 2019 12H30
Mérignac
BLOODY FURIES
Roller Derby Toulouse
31 toulouse
BLOODY FURIES
Roller Derby Toulouse
VS
64 KONTRA BANDISTA
Kontra Bandista
EUSKAL ROLLER DERBY
109 - 204
Championnat
samedi 26 octobre 2019 16H00
Mérignac
BLOCK BUSTERS
Le Crès Latte Montpellier
BLOCK BUSTERS DCCLM B
BLOCK BUSTERS
Le Crès Latte Montpellier
VS
HEAD HUNTERS NARBONNE
Head Hunters
Narbonne Roller Sports
70 - 212
Championnat
samedi 26 octobre 2019 13H30
Mérignac
Spring Blocks
SAM Roller Sports
33 SAM ROLLER SPORTS
Spring Blocks
SAM Roller Sports
VS
31 toulouse
BLOODY FURIES
Roller Derby Toulouse
325 - 58
Championnat
samedi 26 octobre 2019 11H00
Mérignac
Valient Bitchiz
ROLLER DERBY COTE BASQUE
64 VALIENT BITCHIZ
Valient Bitchiz
ROLLER DERBY COTE BASQUE
VS
64 KONTRA BANDISTA
Kontra Bandista
EUSKAL ROLLER DERBY
151 - 188
Championnat

Vos commentaires

Pour afficher ce contenu, vous devez activer les cookies Facebook
Activer facebook
Retour